Les crus du Beaujolais

Par Robert

Pas beaucoup de succès pour cette sortie du samedi 1er juin. Faut dire que j’avais envoyé l’invitation un peu tard.

Pourtant le programme était des plus alléchants puisqu’il promettait de passer par (presque) tous les crus du Beaujolais.

On s’est donc retrouvés deux, Thierry et ma pomme au départ de la gare de Belleville-sur-Saône. De là on a rejoint par la voie verte jusqu’à Cercié où on a débuté notre quête. Tout d’abord Brouilly et Côte de Brouilly histoire de se mettre en bouche.

J’ai bien tenté de proposer à Thierry de couper par la chapelle de Brouilly, mais à l’annonce de passages à 12, 13% il a décliné la proposition. Faut dire que, muni de mon VAE, je pouvais me permettre de faire le malin. On a vu de loin le clocher de Quincié-en-Beaujolais avec une pensée émue pour le nouvel habitant du cimetière le Roi-Lire Bernard Pivot qui y repose depuis peu.

On a ensuite enchainé par Régnié-Durette et son église à deux clochers, œuvre de Pierre Bossan l’architecte de Notre-Dame de Fourvière. Il parait que cette réalisation lui a servi d’inspiration pour la construction de la basilique lyonnaise. Toujours un côté culturel aux sorties ASEB.

Ca change bien de la Dombes le Beaujolais, difficile de trouver un bout de route plate. Les côtes ne sont pas longues mais à répétition. Les vignes sont en pleine forme et n’attendent plus que le soleil pour donner leur raisin.

On enchaine les crus : Morgon, Chiroubles, Fleurie. C’est là que les effets de tous ces noms gouleillants se font sentir car, le Garmin et moi-même on se plante un peu et on zappe Chénas et Moulin-à-Vent. Traitre le Beaujolpif !

Du coup çà nous ramène plus vite à Belleville avec un peu moins de kilomètres et de dénivelée que prévu. Mais on a échappé à la pluie et bien fait travailler les dérailleurs qui avaient tendance à rouiller dans la Dombes ou sur les voies vertes.

En bref une belle balade de 46 bornes et 620 m de dénivelée.

Petit jeu : comme vous le savez (ou pas !) il y a dix crus Beaujolais mais seulement huit sont nommés dans ce récit. Question : quels sont les deux manquants ?

Une bouteille de Beaujolais au participant de la sortie qui aura trouvé (ben oui c’est pas juste mais les autres avaient qu’à venir).